le 21 novembre 2017

Categorie Communiqué | Note d'information | Vie de la commune

Congrès des maires de France, une première journée consacrée à l’Outremer.

Ce lundi a permis à l’ensemble des représentants des maires ultramarins de s’exprimer auprès de l’association des maires de France (AMF) et notamment leurs inquiétudes vis-à-vis des politiques menées par le gouvernement, un scepticisme également de mise quant à la portée véritable d’une telle séance de travail et de sa portée réelle.

De nombreuses questions se sont également faites jour au cours de l’après-midi avec l’atelier consacré aux assises de l’Outremer où il est ressorti que les ateliers débutés sur les territoires oubliaient trop souvent les élus locaux. Il a également été évoqué un délai très court pour que soient faites les remontées au gouvernement sans savoir véritablement quels seraient les finalités de ces travaux ni dans quel cadre budgétaire ils s’inscriraient.

Les élus de Macouria sont particulièrement à l’écoute de ce qui est mené dans le cadre de ces assises mais s’interrogent sur leur impact pour la Guyane ainsi que le délai de réalisation. Malheureusement, encore une fois, l’ensemble des territoires sont traités en oubliant que les réalités de Saint Pierre et Miquelon n’ont pas grand-chose à voir avec celles de la Guyane.

DSC01388 DSC01389 DSC01383 DSC01384

Laisser un commentaire