Le mot du Maire

 

Gilles Adelson, maire de Macouria, Octobre 2015

 

 

Chers concitoyens,

 

Nous voici à la fin de l’année scolaire avec, pour nos enfants, l’arrivée des examens qui vont conditionner une poursuite des études des uns ou l’entrée dans la vie professionnelle des autres.

Brevet, CAP, BEP, BAC, Licence, maîtrise, BTS… ils sont nombreux, notamment à Macouria, à se préparer à affronter ces épreuves si importantes dans la vie d’un adolescent ou d’un jeune adulte.

Cette période me tient particulièrement à cœur car je l’ai souvent vécue en tant que père comme un moment de stress qui est bien souvent plus important pour nous que pour nos propres enfants.

Ce sont donc des mots d’encouragement et mon soutien le plus sincère que je souhaitais aujourd’hui transmettre à tous les jeunes de Macouria par deux citations qui illustreront parfaitement mon propos :

Tout d’abord cette équation d’Albert Einstein qui, dehors du développement de la théorie de la relativité, nus propose également cette formule : « Soit A= un succès dans la vie. Alors A = X + Y +Z …. X = travailler. Y = s’amuser. Z= se taire. » Simple et tellement réaliste…

Je ferai mienne également cette phrase de Martin Luther King qui est une leçon de vie pour tous ceux qui vont devoir bientôt se confronter avec les réalités de la vie : « Nous avons tendance à mesurer la réussite à l’importance de notre salaire ou à la grosseur de nos voitures plutôt qu’aux liens que nous cultivons avec les autres.” Là encore je vous laisse méditer cette phrase qui s’inscrit pleinement dans la volonté qui est la mienne de cultiver la notion de « bien vivre ensemble » sur l’ensemble du territoire de notre ville.

Nous vivons dans un environnement souvent difficile et nous devons avoir conscience que le travail que nous menons n’est pas simplement pour nous mais bien pour les générations futures.

Et c’est à travers l’exemple que nous donnons que nous préparons nos enfants à vivre dans un monde différent du nôtre et où, pourtant, la réussite se mesurera à cette capacité que nous aurons à unir nos forces pour aller vers un monde plus respectueux de nos aînés, de notre environnement, plus à l’écoute et peut-être un peu plus juste.

Utopie ? Sans doute, mais que serait le monde s’il n’y avait des utopies pour nous guider, des utopies à transformer en objectifs, des utopies à partager ?

 

Gilles Adelson