Le mot du Maire

Gilles Adelson, maire de Macouria, Octobre 2015

Quand joie devient tristesse…

 

La joie c’est celle de la rentrée des classes. Comme chaque mois de septembre les sourires, et les quelques larmes, de tous ces enfants qui reprennent le chemin de l’école rythment la reprise d’une nouvelle année scolaire.

Que du bonheur !  Elèves, Enseignants, personnel communal, élus, tous étaient présents dans tous les établissements et notamment au groupe Scolaire 2 de la ZAC de Soula, Ecole de Mombin, où tout a été mis en œuvre pour offrir le meilleur accueil à tous nos enfants. Dans celle-ci les derniers travaux sont en cours et l’ensemble des classes seront ouvertes dans les prochaines semaines.

Comme vous l’avez sans doute constaté, d’autres travaux sont en cours sur l’ensemble du territoire, tous destinés à faciliter la circulation des véhicules mais également des piétons et cyclistes, je profite de ces quelques lignes pour vous remercier de votre compréhension vis-à-vis de ces désagréments temporaires.

 

La tristesse c’est en ayant une pensée pour tous nos amis des Antilles, et tout particulièrement des îles du Nord, qui sont actuellement touchés par des cyclones sans précédent.

Nous sommes nombreux à avoir des attaches dans ces régions sœurs et nous suivons avec attention l’évolution de ces événements, conséquence probable du réchauffement climatique de notre planète.

Ces instants dramatiques sont là pour nous rappeler notre responsabilité, individuelle et collective dans la préservation de notre environnement. Cette préoccupation, je la partage en tant qu’homme, père et citoyen. Nous devons avoir conscience que ce qui se passe chez nos amis peut arriver chez nous, sous une forme ou une autre.

Croix Rouge, Secours Populaire, Fondation de France ou encore Télécoms sans frontières (liste non exhaustive), de nombreuses associations font appel aux dons et j’ai personnellement fait ce choix pour que ces organisations puissent aider efficacement à prendre les mesures d’urgence et aider à la reconstruction.

La solidarité est l’une des valeurs de Macouria et nous devons tous nous sentir concernés.

 

Gilles Adelson